La résolution des nations unies sur la vision est adoptée

En juillet 2021, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la résolution « Vision pour toutes et tous : accélérer l’action menée pour atteindre les objectifs de développement durable« . Cette résolution réaffirme la place de la santé oculaire dans les objectifs de développement durable (ODD) et engage la communauté internationale à assurer la santé oculaire des 1,1 milliard de personnes vivant avec une perte de vision évitable d’ici 2030.

La résolution est le premier accord des Nations unies conçu pour lutter contre la perte de vision évitable et a été adoptée à l’unanimité par les 193 pays membres. Elle fixe un objectif de vision pour tous d’ici 2030. De même, les pays s’engagent à garantir le plein accès de leur population aux services de soins oculaires. Ils prévoient aussi d’inclure la santé oculaire comme partie intégrante de leur engagement à réaliser les objectifs de développement durable.

La résolution reconnaît la contribution importante de la promotion de la santé oculaire à l’accélération de la réalisation des ODD 2030 et reconnaît que l’amélioration de la santé oculaire soutient les efforts visant à construire un avenir plus équitable, durable et inclusif.

Au moins 2 milliards de personnes dans le monde vivent avec une déficience visuelle ou la cécité, et 1,1 milliard ont une déficience visuelle qui aurait pu être évitée ou qui doit encore être traitée. Étant donné qu’on prévoit une augmentation considérable des besoins mondiaux en matière de soins oculaires, on s’attend aussi à ce que la moitié de la population mondiale vive avec une déficience visuelle d’ici 2050. Cette résolution s’avère donc opportune et nécessaire.

La résolution invite également les institutions financières internationales et les donateurs à fournir un financement adapté, en particulier pour les pays en développement, afin de faire face à l’impact croissant de la perte de vision sur le développement durable et de mettre en place une campagne internationale sur la santé oculaire en vue de la réalisation des ODD jusqu’à ce qu’ils soient atteints.

La force motrice du plaidoyer derrière la résolution des Nations Unies est incarnée par le groupe des Amis de la vision des Nations Unies, composé de représentants nationaux de plus de 50 pays. Le groupe est soutenu par un secrétariat présidé par l’Agence internationale pour la prévention de la cécité (IAPB), dont l’OPC est membre, et comprend des partenaires de longue date de l’OPC, comme Sightsavers.

 

L’OPC : CHAMPIONNE DE LA SANTE OCULAIRE DEPUIS PLUS DE 40 ANS

 

Depuis 1978, l’OPC s’efforce de garantir le droit humain à la vue, en fournissant des recherches, des traitements et des soins aux personnes touchées par la cécité et les maladies cécitantes en Afrique francophone. Grâce à ses programmes de soins oculaires complets et universels (SOCU) et de lutte contre les maladies tropicales négligées (MTN), l’OPC : 

  • Met en place et/ou renforce des programmes de soins oculaires ;
  • Renforce les capacités et les mécanismes pour assurer la durabilité des activités de santé oculaire ;
  • Renforce les équipes locales de professionnels de la santé oculaire ;
  • Partage ses connaissances ;
  • Forme les ressources humaines en ophtalmologie et en meilleures pratiques.

 

Grâce à son approche inclusive des soins de santé oculaire, l’OPC veille à ce que les communautés les plus vulnérables : femmes, enfants, personnes handicapées et communautés vivant dans des zones rurales ou éloignées, aient accès à des soins oculaires de qualité.

L’OPC est fière de l’adoption de la résolution de l’ONU sur la vision, car elle attire l’attention sur le rôle vital que joue la santé oculaire dans la santé et le bien-être au niveau mondial, notamment au niveau :

 

  • Des avantages économiques. L’amélioration de la vision et l’optimisation des capacités fonctionnelles des personnes atteintes de cécité ou de déficience visuelle entraînent une amélioration des perspectives d’emploi, une meilleure productivité au travail, une augmentation des revenus, des dépenses et de la productivité économique. Ces avantages économiques sont particulièrement importants pour les communautés vulnérables d’Afrique francophone où travaille l’OPC.

 

  • Des avantages sociaux. L’amélioration de la vision réduit l’isolement des personnes aveugles ou malvoyantes, ainsi que la charge pesant sur leurs familles et les autres personnes qui prennent soin d’elles. Cela favorise ainsi l’inclusion. L’amélioration de la vision permet également d’atténuer l’impact disproportionné des problèmes de santé oculaire sur les populations vulnérables, comme les femmes, les enfants, les personnes âgées, les personnes handicapées, les populations autochtones, les réfugiés et tout autre groupe souvent marginalisé et exclu de la société. 

 

  • Des avantages pour l’éducation. Lorsque les enfants ne sont pas limités par une déficience visuelle, le nombre d’inscriptions à l’école augmente. Les enfants apprennent plus facilement et obtiennent de meilleurs résultats scolaires. Un test de la vue et une paire de lunettes peuvent faire la différence entre le succès, qui entraîne l’inclusion et l’échec, qui entraîne l’exclusion. 

 

  • De la promotion de l’égalité des sexes. La prévalence des déficiences visuelles est plus élevée chez les femmes et contribue à l’inégalité socio-économique dont souffrent les femmes et les filles dans le monde entier. Pour combattre ce phénomène, les femmes doivent parvenir à l’égalité des sexes dans l’accès aux soins oculaires.

 

En soutenant l’OPC, vous contribuez à la réalisation des ODD d’ici 2030 et soutenez l’engagement de la résolution Vision pour tous des Nations Unies.

Aidez-nous en faisant un don pour soutenir le travail de l’OPC

Soyez Les Premiers Informés De Nos Actions

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les lettres d’information de L’Organisation pour la Prévention de la Cécité (OPC). Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.