La vision de l’OPC pour la Journée mondiale de la vue 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La Journée mondiale de la vue 2020 

Aujourd’hui, c’est la Journée mondiale de la vue, l’une des dates les plus importantes de l’année dans le calendrier de la santé oculaire.

La Journée mondiale de la vue est coordonnée par l’Agence Internationale pour la Prévention de la Cécité, dans le cadre de l’Initiative mondiale VISION 2020, qui a permis des progrès considérables pour la santé oculaire mondiale.

Chaque année, la Journée mondiale de la vue sensibilise le public au droit humain à la vue, aux problèmes liés à la cécité et à la déficience visuelle, ainsi qu’à la nécessité d’un vrai accès aux soins de santé oculaires. L’objectif final est d’inciter les gouvernements et les ministères de la santé à participer et à financer des programmes de prévention de la cécité.

L’espoir en vue

La Journée mondiale de la vue 2020 

Actuellement, 2,2 milliards de personnes sont malvoyantes et, parmi elles, 1 milliard souffrent d’une déficience visuelle qui aurait pu être évitée ou qui n’a pas encore été traitée. Et cela coûte à l’économie mondiale 3 milliards de dollars chaque année. Difficile à croire, n’est-ce pas ? Les problèmes oculaires non traités entraînent des complications, empêchant les personnes atteintes de s’épanouir pleinement et de briser le cycle de la pauvreté. 

Cette année, le thème de la Journée Mondiale de la vue est « un espoir en vue ». À l’Organisation pour la Prévention de la Cécité (acronyme français : OPC), nous pensons qu’il est essentiel de garantir à autant de personnes que possible, l’accès à des soins oculaires de qualité, car la vue est la clé de l’épanouissement personnel et du développement durable mondial.

Garantir le droit à la vue 

Depuis 1978, l’OPC travaille sans relâche pour mener des recherches locales et apporter des soins aux personnes vulnérables touchées par la cécité et des maladies pouvant causer la cécité en Afrique francophone. En 2019, 7,7 millions de personnes ont bénéficié de traitements médicaux fournis dans le cadre des programmes de l’OPC pour préserver la vue et lutter contre la pauvreté (soins oculaires complets, maladies tropicales négligées et programmes de santé oculaire en milieu scolaire).

Mais nous nous engageons également à protéger la vue avant que quoi que ce soit n’arrive, en particulier pour les enfants. A travers le monde, 312 millions de jeunes de moins de 19 ans souffrent de myopie, ce qui peut avoir des conséquences graves sur leur avenir, tout simplement parce qu’ils ne peuvent pas voir de loin, notamment pour lire le tableau à l’école. C’est pourquoi nous avons récemment lancé #FORESIGHT, une nouvelle initiative visant à fournir des soins oculaires complets dans les écoles de 17 pays africains, au sein de certaines des communautés les plus négligées au monde. 

A travers ce programme, nous allons :

  • Veiller à ce que davantage de jeunes restent à l’école et poursuivent leur scolarité en mettant en place dans les écoles des services de soins oculaires inclusifs et centrés sur les enfants.
  • Permettre à plus d’enfants d’avoir accès aux services de santé oculaire, en maintenant dans leurs communautés des infrastructures pouvant effectuer des interventions telles que des examens de la vue, des traitements, des chirurgies ou encore fournir des lunettes.
  • Renforcer les programmes nationaux de santé scolaire en adaptant durablement des environnements spécifiques à leurs besoins, en proposant une large gamme de lunettes à des prix différents avec une option « gratuite » pour les enfants les plus démunis. 

Notre objectif est de permettre aux enfants et à leurs communautés d’envisager un avenir meilleur. La santé oculaire universelle est possible, et l’examen de la vue en est la première étape. #FORESIGHT représente l’engagement durable de l’OPC envers le thème de la Journée mondiale de la vue cette année, « l’espoir en dans la vue ». 

Lisez ce qu’Aminata, la mère d’Idrissa, à Bamako, Mali, a dit à l’OPC sur la différence que font un examen de la vue et une paire de lunettes : 

« L’école m’a appelée sur mon portable. Le professeur voulait savoir si j’accepterais de payer des frais raisonnables pour qu’Idrissa, mon fils, puisse bénéficier d’une paire de lunettes. J’ai été agréablement surprise, et j’ai dit oui bien sûr ! A présent, je comprends mieux les difficultés que j’avais constaté en l’aidant à faire ses devoirs, et j’espère qu’elles vont maintenant disparaître. Il suffit de peu pour échouer. […] Je suis très heureuse que ce programme de santé scolaire s’adresse à tous les enfants afin d’inclure tout le monde sans discrimination basée sur les revenus. C’est formidable, merci à tous ceux qui sont venus ici pour s’occuper des enfants. Merci ! » 

Chaque jour, vous nous aidez à établir de nouvelles normes en matière de soins oculaires en Afrique francophone. Sans votre soutien, nous ne pourrions pas réaliser tout ce que nous avons accompli jusqu’à présent. Lorsque vous faites un don à l’OPC, vous investissez dans l’avenir de l’Afrique en rendant autonomes les populations locales par la vue. 

Faites un don aujourd’hui pour la Journée mondiale de la vue ! Vous pouvez également sensibiliser vos proches et montrer votre soutien sur Facebook, et vous abonner à notre newsletter pour recevoir des histoires inspirantes et des actualités sur notre impact !