La santé oculaire à l’honneur à l’occasion de la journée mondiale de la santé

Le 7 avril, nous célébrons la Journée Mondiale de la Santé : une journée de sensibilisation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).  Chaque année, l’OMS porte un sujet de santé spécifique à l’attention de la population mondiale. En 2022, le thème est « un système de couverture santé universel ». La santé est un droit humain : chacun devrait avoir accès aux bons soins au bon moment et au bon endroit au sein de sa communauté.

À l’OPC, nous nous imprégnons de ce thème tous les jours puisque nous nous efforçons de fournir des services complets de soins de santé oculaire à tout le monde, en particulier aux communautés vulnérables d’Afrique francophone qui sont souvent oubliées lorsqu’il s’agit d’accès à des soins de qualité. Ainsi, depuis plus de 40 ans, l’OPC garantit le droit humain à la vue.

 

ASSURER LE DROIT HUMAIN À LA VUE

Nous travaillons avec des partenaires locaux, nationaux et internationaux pour fournir des examens complets de la vue et des services de soins de santé oculaire, en renforçant les systèmes de santé existants dans les pays où nous travaillons. Notre action s’étend au-delà des centres urbains : jusqu’aux communautés rurales souvent difficiles à atteindre.

Nous formons des professionnels de la santé oculaire, tels que des ophtalmologues, des infirmières et des agents de santé communautaires. Nous sensibilisons également à la prévention des maladies oculaires par des activités de plaidoyer et d’éducation, comme la promotion de la stratégie CHANCE qui a pour objectif l’élimination du trachome.

Capture décran 2022 04 05 161540 - L’Organisation pour la Prévention de la Cécité (OPC) encourage le renforcement des systèmes de santé oculaire et lutte pour le droit à la vue des populations les plus négligées en Afrique francophone.

 

HISTOIRE D’ACIL

Acil a vécu avec le trachome pendant des années. Tous les membres de sa famille l’avaient contracté. Ils pensaient que c’était une malédiction familiale et qu’ils finiraient par devenir aveugles, comme leurs proches avant eux. Ils ne savaient pas ce qu’était le trachome. Acil et sa famille sont des agriculteurs qui vivent dans un village isolé du Tchad, loin de tout centre de santé. La déficience visuelle causée par la maladie affectait leur capacité à travailler, sans parler de l’inconfort et de l’irritation extrêmes qu’ils ressentaient dans leurs yeux et de l’angoisse de la cécité imminente.

Grâce à l’intervention de l’OPC, une équipe médicale est venue dans le village d’Acil avec des antibiotiques et a pratiqué des opérations chirurgicales pour corriger les cas de trachome les plus avancés. L’équipe a également partagé avec la communauté des informations importantes sur ce qu’est le trachome, comment il se propage et comment il peut être évité.

Acil a déclaré : « Maintenant, je sais que le trachome est une maladie curable et je tiens à remercier l’équipe qui nous a donné une nouvelle chance dans la vie en permettant à notre famille de reprendre ses cultures. »

 

MARQUER LA JOURNÉE MONDIALE DE LA SANTÉ AVEC L’OPC

Alors que nous célébrons la Journée mondiale de la santé qui porte sur un thème qui nous tient particulièrement à cœur, nous aimerions que vous envisagiez de faire un don pour soutenir le travail de l’OPC.

Depuis 40 ans, grâce à votre soutien, nous pouvons aider des personnes, comme Acil et sa famille, à avoir accès aux services de soins oculaires dont ils ont besoin quand ils en ont besoin. Nous prévenons de nombreux cas de cécité qui auraient pu être évités 

  • En renforçant les systèmes de soins de santé
  • En facilitant l’accès aux soins oculaires de qualité
  • En facilitant l’accès à tous les membres de la communauté afin que personne ne soit laissé pour compte

 

Protéger la vue des uns et des autres est essentiel, non seulement parce que les soins oculaires sont un droit humain, mais aussi parce qu’il existe un lien direct entre la perte de la vue et la pauvreté. Les personnes qui perdent la vue et ne reçoivent pas de soins sont incapables de travailler autant qu’elles le feraient si elles voyaient correctement. 

Garantir le droit humain à la vue est encore plus urgent aujourd’hui. Selon la Banque mondiale, en 2020, environ 120 millions de personnes ont basculé dans l’extrême pauvreté en raison de la pandémie de COVID-19. Ainsi, la pauvreté mondiale a augmenté pour la première fois depuis une génération. 

La communauté internationale n’est pas sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de développement durable n°3, à savoir : un système de couverture santé universel d’ici à 2030. Elle risque fort d’être incapable d’en atteindre d’autres, notamment l’objectif de développement durable n°1 relatif à la pauvreté. Avec votre aide, nous pouvons apporter du changement.